HISTORIQUE

De la création de la Communauté Togolaise au Canada (CTC)

 Suite au coup de force du 03 décembre 1991 de l’armée contre le gouvernement de transition du Togo, Yao Assogba et Alexis Ajavon reçurent un appel d’une compatriote et amie madame Evelyne Gogué, depuis Lomé. Au nom des Togolais de Hull-Ottawa, ils contacterent M.Yaovi Bouka  et M. Martin Mikem à Montréal puis Sébastien Ahado à Québec afin qu’ils rassemblent les compatriotes de leur région respective pour action collective. Le but de ces contacts était d’analyser ensemble la situation au Togo et de discuter ensemble de la formation d’un groupe pancanadien des Togolais pour alerter et informer l’opinion publique canadienne et québécoise sur les événements du Togo. C’est lors de ces prise de contact que les compatriotes de Montréal les informèrent de l’existence d’un groupe appelé Collectif des Togolais du Canada pour la Démocratie (C.T.C.D.). Après échanges d’informations sur la situation au Togo et sur l’authenticité du C. T.C.D, il a été décidé de donner un caractère pancanadien à ce groupe. Dès lors, des comités provisoires du C.T.C.D. furent mis sur pied dans les régions de Montréal- Sherbrooke (coordinateurs Yaovi Bouka, Louis Assigbé et Martin Mikem), de Hull-Ottawa-Toronto (coordinateurs Alexis Ajavon, Akouété Akakpo-Vidah et Yao Assogba), de Québec/Chicoutimi/Trois-Rivières (Sébastien Ahado et Micheline Randolph) et l’Ouest du Canada (coordinateur Salomon Agbenya).

 -Le 05 décembre 1991, les Togolais de Hull/Ottawa ont organisé une réunion générale au 17, rue des Fées (Hull).

 -Le jeudi 12 décembre 1991 la C.T.C.D. organise une conférence de presse à l’Hôtel Plaza de la Chaudière sise au 2 rue, Montcalm à Hull. Monsieur Louis Assigbé a été délégué pour représenter le comité provisoire de Montréal (voir archives C.T.C., Avis de convocation de conférence de presse, Hull, 05 décembre 1991 signe par Yao Assogba pour le Collectif des Togolais au Canada pour la Démocratie C.T.C.D). Comme les journalistes ne sont pas présentés, les Togolais présents ont profité de l’occasion pour décider des actions à entreprendre à court et à moyen terme. La discussion à laquelle participait un fonctionnaire de CUSO, a permis de définir l’orientation de ce qui allait devenir aujourd’hui la CTC.

 -Le 21 décembre 1991, une assemblée générale des ressortissants togolais au Canada a été tenue à Montréal. Lors de cette assemblée générale, il a été décidé de la création d’une association fédérative dénommée Communauté Togolaise au Canada (C. T. C.). A l’issu de cette assemblée générale, un Bureau Exécutif (central) provisoire composé de cinq (5) personnes :

  1. Secrétaire Général : Yaovi Bouka
  2. Secrétaire Général Adjoint: Cyrille Adjogblé
  3. Trésorier: Louis Assigbé
  4. Conseiller: Yao Assogba
  5. Conseiller : M. Potison (Voir Archives C.T.C. Note d’information, Hull, le 20 janvier 1992 signé Alexis Ayi Ajavon, Secrétaire Exécutif du Bureau Exécutif provisoire de la T.C, Section Hull-Ottawa).

 Le Bureau Exécutif provisoire de la C.T.C. a été chargé de rédiger un projet de Statuts et Règlements intérieurs de la C. T. C. Par ailleurs, dès ce 21 décembre 1991, il a décidé de tenir une assemblée générale le 22 février 1992 en vue de discuter, d’adopter ces Statuts et règlements puis d’élire un Bureau Exécutif définitif (voir Archives C.T.C., Avis de convocation, Montréal, 28 janvier 1992, signée Yaovi Bouka, Secrétaire général du Comité provisoire, C.T.C.).

 -Le 12 janvier 1992, les Togolais de la région de Hull-Ottawa se sont réunis en assemblée générale et ont élu un Bureau Exécutif provisoire, Section Hull-Ottawa, composé de sept (7) personnes :

  1. Secrétaire Général : Yao Assogba
  2. Secrétaire Exécutif : Alexis Ajavon
  1. Secrétaires aux Affaires socioculturelles et à l’organisation : Madame Delali Wilson
  2. Secrétaires aux Affaires socioculturelles et à l’organisation : Madame Delali Wilson : Arsène Ajavon et Nicolas Tsèvi Béd
  3. Trésorier Adandé Edorh
  4. Déléguée aux Affaires étudiantes : Mlle Carmen Ayivi Togbassa (Voir Archives C. T. C., Note d’information, Hull, cit .)

ORIENTATION ET DÉVELOPPEMENT

L’implication de ses membres a permis à la CTC d’être présente aux  grands rendez-vous de ces deux dernières décennies. Que ce soit à travers la   promotion de la diversité culturelle du Canada et du Québec, le soutien aux organismes communautaires, la participation aux débats sociaux contemporains tels que la soumission de mémoires aux Commissions parlementaires, la présence aux ateliers de l’Université du Nouveau Monde ou la participation au Projet Mon avenir en Couleur, la contribution de la CTC s’est toujours inscrite dans une approche inclusive.

L’idéal commun du vivre ensemble a toujours été une priorité de la CTC depuis sa création jusqu’à ce jour.
C’est cette ambition de voir émerger un monde meilleur équitable pour tous, qui a stimulé l’implication continue de la CTC dans la promotion de l’idéal démocratique et le respect des droits humains au Togo.

Avec le Collectif pour la Démocratie au Togo, regroupement de plusieurs organismes communautaires canadiens à savoir l’ONG Alternatives, le Centre International de Solidarité Ouvrière (CISO), le Syndicat de l’Enseignement de Champlain (SEC) et plusieurs autres partenaires tels que l’Association Québécoise des Organismes de Coopération International (AQOCI), Droits et Démocratie, Développement et Paix, la Communauté Togolaise au Canada a toujours veiller à informer et sensibiliser le public canadien et québécois de la situation politico-sociale au Togo et à faire un suivi du respect du processus démocratique et de l’état des droits de la personne au Togo.

Pionnière dans le soutien de la diaspora aux organisations togolaises œuvrant pour la démocratie et la promotion des droits humains, la CTC a su fédérer plusieurs groupes de Togolais de la diaspora et d’organisations sympathisantes au sein de la Diaspora togolaise pour la démocratie et le développement (Diastode).

SECTIONS

Tout membre fait partie d’une section. Une section est constituée par les  membres de la (C.T.C.) résidant dans toute communauté urbaine canadienne et dont le nombre est au moins cinq (5). Dans le cas contraire (où ce nombre n’est pas atteint) tout membre de la CTC devra s’affilier à la section la plus proche de son lieu de résidence.Une carte de membre est délivrée à tout membre actif ayant adhéré, et renouvelé chaque année ses cotisations. Cette carte donne aux membres le droit de vote et leur permet de bénéficier de tous les services et avantages offerts par la CTC.